Etiopathie/Ostéopathie

Etiopathie

Du grec “aïtia” la cause et “pathos” souffrance.
L’étiopathie recherche donc la cause de la maladie, ce qui a pour but, dans un grand nombre de cas, de faire disparaitre les symptômes.
– 1 Recherche de l’origine réelle de la cause
– 2 Nouvelle approche des connaissances anatomiques modernes, avec les nouveaux moyens d’investigation (radiologie, IRM, scanner etc…)
L’étiopathie mobilise la mécanique du corps humain dans sa globalité.
L’étiopathe aura consacré six années à l’étude du corps humain et aux méthodes qui permettent d’identifier la cause des pathologies.
D’où la précision du geste  pour résoudre les problèmes mécaniques de ses patients.

Pour qui ?

L’étiopathie est une médecine naturelle qui doit son origine à Christian Trédaniel (Fondateur de la méthode).
Cela a pour but de rechercher toutes les causes mécaniques pouvant entrainer une multitude de pathologies.
a) Eliminer les pathologies irréversibles – les atteintes infectieuses.
b) Méthodes scientifiques rigoureuses, pertinence du diagnostic causal, précision de la technique à employer.
Cette rigueur dans le raisonnement, ajoutée à l’expérience et à la sensibilité du Praticien augmenteront les bons résultats.
c) Les techniques étiopathiques doivent donc être précises, non douloureuses, efficaces.
L’étiopathe pourra donc traiter toutes les tranches d’âges, du nourrisson au vieillard, en tenant compte de la morphologie de chacun.

Pour quoi ?

L’étiopathie permet par sa méthode et ses gestes naturels et ponctuels de soigner de nombreux troubles fonctionnels et douloureux. L’étiopathie rétablit le cours naturel des choses. Elle a donc repris les pratiques ancestrales du reboutement en y ajoutant des bases scientifiques.
Les motifs de consultation sont infinis.
Il faut redonner de la mobilité là ou elle a disparu.
L’étiopathie va donc traiter sciatiques, torticolis, lumbagos, dorsalgies, cervicalgies, NCB.
Sur les membres tendinites, entorses, douleurs articulaires.
ORL (vertiges, migraines, sinusites, asthmes,
Angoisses, oppression, fourmies dans les mains
Troubles circulatoires des membres inférieurs ou supérieurs, œdèmes
Troubles urinaires
Troubles digestifs, constipation, vésicule, ballonnement
Pathologies de la femme enceinte, sciatique, lombalgies

Ostéopathie

Du grec OSTEON , os et pàthissi, maladie, est une médecine non conventionnelle qui se veut préventive et curative.
A son origine, le docteur Andrew Taylor Still ( 1828 -1917)
Elle est fondée uniquement sur des techniques manuelles en redonnant de la mobilité naturelle aux organes les uns par rapport aux autres (muscles, tendons, viscères, faciès, crâne) ce qui entraine des dysfonctionnements. La notion de temps joue donc dans la correction du trouble.
L’ostéopathie ne traite donc pas les maladies graves purement organiques, avec états infectieux ou inflammatoires graves.
D’où une grande prudence sur le diagnostic et les  techniques cervicales pratiquées par des ostéopathes ne possédant pas de formation adéquate pour effectuer ce type de manipulation.

Pour qui ? Pour quoi ?

L’ostéopathie reste une médecine naturelle qui dispose de plusieurs approches thérapeutiques.
a) Technique de mobilisation articulaire active ou passive
b) Technique de mobilisation articulaires mixtes
c) Technique réflexe du tissu
d) Technique de mobilisation des parties molles (viscérales, crâniennes, faciales)

La main représente donc l’outil essentiel, avec la palpation qui recherche les dysfonctionnements.
L’interrogatoire complète la palpation. Tout le corps est donc concerné.

1- Système locomoteur (rhumatismes, lumbagos, entorses, torticolis)
2- Système viscéral (ballonnements, constipation, diarrhées, inflammation du colon)
3- Système crânien (otites, migraines, vertiges, bourdonnements, sinusites, colite du nourrisson, insomnies, névralgies faciales)